0

Le bois : un matériau vertueux

le-bois

Le bois permet la construction d’une maison durable et fiable. Il s’agit d’un matériau vivant, sain, renouvelable et surtout écologique car il requiert peu d’énergie lors de son exploitation et ses déchets sont parfaitement recyclables. Toutefois, avec la menace de la déforestation, on est face à un nouvel enjeu.

Comment choisir l’essence ?

Le choix de l’essence se fait en fonction de sa dureté c’est-à-dire de sa résistance à la pénétration des outils. La densité de l’essence est également un élément capitale tout comme le retrait ou rétractabilité. Ce terme désigne la perte de volume produit par une diminution de la teneur en eau ou inversement le gonflement lorsque le bois absorbe de l’humidité. La durabilité est également un facteur qui pèse dans la balance. Chaque essence réagit différemment aux attaques des agents biologiques et ainsi, leur degré de résistance est différent. Grâce à la fréquente création des traitements, des essences classées moins durables ont augmenté leur résistance.

Le bois possède une excellente résistance au feu

Dans le cadre des mesures de protection contre l’incendie lors de la conception d’un bâtiment deux propriétés des éléments de construction sont à prendre en considération : la réaction au feu et la résistance au feu. La réaction au feu est le comportement d’un matériau qui alimente un feu par sa propre décomposition. Cette propriété est essentielle pour contenir et limiter la propagation du feu. Par conséquent, les matériaux utilisés pour les structures apparentes de la construction doivent être choisis en fonction de celle-ci. La résistance au feu c’est l’aptitude d’un élément de construction à conserver pendant une période bien définie sa capacité portante, son étanchéité et son isolation thermique cf le site des agences immobilières www.consortium-immobilier.fr. Lors d’un incendie, le bois se consume lentement en surface et ses qualités mécaniques sont préservées pendant de longues minutes sans dégager de substances toxiques. Le bois a donc une excellente résistance au feu !

L’hygrométrie du bois ou la maîtrise de son degré d’humidité

Le bois est un matériau hygroscopique c’est-à-dire qu’il a tendance  à absorber l’humidité puis à la rejeter entraînant des variations dimensionnelles. Il s’agit là d’une réaction aux changements des conditions climatiques. Une fois séché, ses variations dimensionnelles sont contrôlées et peuvent même être réduites au minimum. Afin d’éviter tout phénomène de retrait important, les bois subissent un séchage permettent de diminuer leur taux d’humidité jusqu’au niveau souhaité pour leur utilisation. Le séchage peut-être naturel ou artificiel.

L’isolation thermique et la conductibilité thermique du bois

Il règle une ambiance saine dans les maisons en bois. Ce confort on le doit aux propriétés acoustiques et thermiques du bois. Ce dernier est d’ailleurs réputé pour être largement plus isolant que le béton. Associé à des matériaux isolants efficaces, les performances énergétiques du bois atteignent un niveau très élevé. Par exemple, une maison à ossature en bois présente une consommation énergétique inférieure à 45 KWh/m²/an. Enfin, en raison de la faible inertie thermique du bois, une maison en bois s’adapte aussi bien dans une région froide qu’une région chaude. En effet, il régule rapidement les changements de température.

Achetez une maison en bois