0

La maison à ossature de bois

maison a ossature bois

La maison à ossature de bois obéit à des normes de construction, qui lui garantissent une parfaite solidité. Voici un bref explicatif des techniques d’assemblage et d’ancrage d’une maison en bois. Explications

L’Ancrage au sol

La maison en bois est posée sur une dalle de béton ou un plancher de bois. Le poids de l’édifice assure un premier ancrage consolidé grâce à des goujons directement scellés dans le béton. Ils assurent une excellente solidité à l’édifice. Très important, l’implantation des fixations se fait au milieu de l’épaisseur du mur garantissant une répartition des charges optimale. C’est la zone de la « pleine dalle ». Il faut également noter que les chevilles se trouvant sur des bords ne supportent que de petites charges. La répartition des fixations ne doivent pas être trop proches afin de ne pas solliciter les mêmes zones de compression de la dalle. N’hésitez pas à faire l’achat immobilier sur http://www.immobilier-agence.net d’une maison à ossature bois avec ancrage au sol.

L’ancrage sur dalle de béton

Parmi les bases d’accueil de la structure de construction il y a la dalle de béton. Ici il faut respecter rigoureusement des règles strictes de répartition des charges de soutènement afin que les murs soient bien fortifiés. Ainsi, ils peuvent recevoir n’importe quel type de bardage que ce soit en bois, crépis sur armature métallique, avec un revêtement plastique ou avec des éléments maçonnés. Pour la mise en place de cette solution, il importe de poser au sol un film polyéthylène faisant barrière de capillarité. Aucune rupture de ce film n’est tolérée si l’on souhaite une parfaite étanchéité. Par ailleurs, le bardage extérieur est posé sur des contrelattes fixées sur les montants d’ossature. Cela crée un espace de ventilation. Ces montants d’ossature doivent recouvrir le joint situé entre la semelle d’assise et la dalle béton.

L’ancrage sur plancher en bois

Le plancher en bois repose soit sur un vide sanitaire soit sur des pilotis en béton ou en acier soit sur des longrines en béton filantes soit sur un vide laissé sous le plancher. Cette dernière technique est à l’origine d’une excellente ventilation puisqu’elle crée ce que l’on appelle une « hauteur de réservation » ou encore un « vide sanitaire ». Concrètement, le plancher repose sur une semelle d’assise sous laquelle est apposée une barrière de capillarité. Vous pouvez faire l’achat d’une maison (en allant sur ce site http://www.immobilier-agence.net/achat_maison.html) avec ancrage sur plancher en bois en consultant les annonces sur notre site.

Les murs de soutien et les liaisons

Les montants d’ossature sont assemblés en les fixant sur une traverse basse et une autre haute. Ces pièces assurent la rigidité de la structure et sert de liaison avec les éléments de toiture et de sol. On distingue quatre types : la lisse basse, la traverse basse, la traverse haute, la lisse haute également appelée la lisse de chainage. Il convient de souligner que les assemblages des montants d’ossature des murs doivent être croisés dans les angles afin de renforcer la rigidité et de garantit l’accueil de plancher d’étage ou de comble. La lisse de chainage permet d’atténuer les différences de niveau. Une bande de capillarité est placée sous la lisse basse pour protéger la structure des remontées capillaires. Les liaisons sont de 2 types à savoir intermédiaires et de toiture. Les liaisons intermédiaires assurent une bonne rigidité des différents éléments de l’ossature. Les liaisons de toiture ont pour fonction d’assurer la parfaite tenue du mur et de la toiture.

Achetez une maison en bois