0

La construction à colombage d’une maison bois

maison-a colombage

La technique du Colombage se reconnait par son système de fixation des bois horizontaux et verticaux par tenons et mortaises. Les bois sont chevillés les uns aux autres. Le remplissage des espaces vides laissés entre ces éléments de bois est réalisé en torchis, moellons, briques, bois ou terre.

Composition de ma construction à colombage

Dans le domaine de l’immobilier, une maison à colombage – également appelée maison à pans de bois – est composée d’une part d’une ossature de bois constituée de poteaux et de sablières et d’autre part du colombage révèle le site http://www.consortium-immobilier.fr. Ce dernier forme les murs et joue un rôle de remplissage et de raidisseur. Le remplissage entre les bois est fait de briques crues ou de matériaux légers (torchis, plâtre…).

Précautions à prendre pour construire une maison à colombage

Lancez les travaux de construction au printemps dans la mesure où il faut 2 mois chauds et secs pour que le torchis sèche. Débuter le chantier en automne présente le risque de passer tout l’hiver avec un mur humide. En outre, le tassement du torchis entraîne la formation d’un joint au-dessus du mur. Il faudra alors remplir ce joint avec des briques de torchis sèches. Notez par ailleurs que le recouvrement des façades à colombages avec du ciment engendre l’apparition de fissures au droit des bois. Ceci facilite l’infiltration de l’eau faisant moisir toute la section.

Les matériaux utilisés

Le chêne est apprécié pour sa solidité et sa résistance. Pour isoler la maison à colombage du sol et assurer la stabilité des murs, on utilise un solin de pierre. Le premier niveau est construit uniquement en pierres protégeant le bois de l’humidité. Entre les poteaux et poutres de la structure, on utilise un mélange d’argile et de paille appelé torchis. L’argile est hygroscopique c’est-à-dire qu’elle absorbe puis rejette l’eau en fonction de l’hygrométrie de l’air. L’argile pompe l’eau près du bois ce qui le protège puisqu’il est toujours asséché par l’argile placé contre lui. Enfin, le mélange terre-paille constitue un bon isolant acoustique. Pour lisser le tout, on utilise la brique recouverte d’une couche de plâtre.

La Maison à colombage selon la technique des bois courts

Au Moyen-âge, les constructeurs utilisaient la technique des bois longs. Ce procédé de construction a été rapidement délaissé en raison d’une rapide détérioration du bois posé à même le sol et d’une raréfaction du bois long en ville. La technique des bois longs va alors cédée sa place à celle des bois courts. L’utilisation de bois de plus petites longueurs et sections facilite la réalisation des ouvrages et crée une figure architecturale particulière appelée l’encorbellement. Si c’est un moyen de gagner de la place sur l’espace public, c’est aussi un dispositif qui protège la façade de l’étage inférieur du ruissellement de l’eau. Il favorise l’apparition de motifs sculptés sur bois.

Conclusion

La maison à colombages fait partie intégrante du patrimoine alsacien. Elle est appréciée pour son charme. Séduisante, elle fait la part belle aux couleurs vives ou mates. Sa spécificité requiert une maîtrise parfaite de l’architecture et de la technique.

Achetez une maison en bois