1

Comment choisir les bons artisans

choisir-les-artisansPas facile de trouver un artisan compétent dans toute la masse qui est à notre disposition. D’autant plus qu’ils disposent tous de logos, certificats et labels farfelus auquel le grand public ne comprend, pour ainsi dire, rien. Faisons une petite mise au point sur ce qu’il faut y comprendre afin de ne pas se faire avoir.

Avant tout…

Tout d’abord ce n’est pas parce qu’un artisan pose une fenêtre certifiée NF qu’il dispose, lui, d’une qualification pour ou qu’il en a la maîtrise. Il faut donc se baser sur les certifications délivrées à l’artisan lui-même par des organismes tel que Qualibat ou Qualifelec. Ce sont des labels qui garantissent le sérieux de l’artisan, notamment sur le côté assurance.

Au-delà des labels cités, il existe des « sous labels » spécifiques à certaines techniques précises de travaux. La marque Qualit’EnR regroupe plusieurs référencements qui touchent à toutes les énergies renouvelables tel que la pose de photovoltaïques, les pompes à chaleur…

De gros labels, de petits labels, toujours des labels !

Certaines associations annexes telles que la « Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment » délivrent aux artisans un certificat prouvant que ces artisans ont mis en place un suivi et une organisation interne ainsi qu’une régularité dans les contrôles effectués par des organismes indépendants. D’autres organisations tel que EDF Bleu Ciel remettent des recommandations qui sont ensuite contrôlées aléatoirement sous peine de perdre cette recommandation si les conditions ne sont pas respectées. Différents engagements sont pris auprès d’entreprises comme la Capeb, mais l’abondance de labels entraîne une incrédibilité chez certains d’entre eux. A tel point que l’on a créé un nouveau label « reconnu Grenelle de l’environnement », label des labels dirigé par l’Ademe.

Achetez une maison en bois

One Comment